Jésus revient !

Ou plus exactement, Il monte sur les planches. Ce sera le 17 novembre à la Mals. Trente-huit comédiens et la Compagnie des Actes proposent une plongée musicale et théâtrale dans la Palestine d’il y a 2 000 ans.

Pas besoin d’être croyant pour prendre sa place pour « Jésus, le Don d’une Vie ». « Ce spectacle a été écrit et conçu pour tous », précise Dan Hoang, co-producteur de ce dernier et directeur fondateur de la Compagnie des Actes. De la même manière, cette comédie musicale, qui porte bien, tout de même, le message de l’Évangile n’est pas réservée à une confession en particulier. Toutes les obédiences sont les bienvenues. À Sochaux, où cette création de début 2018 sera jouée, après Rueil-Malmaison (92) et Longjumeau, l’évêque, Mrg Blanchet, est d’ailleurs invité au même titre que l’inspecteur ecclésiastique, Mayenga Pangu. Plus globalement, cette troisième représentation est parrainée à la fois par les Églises catholiques, protestantes et les différentes assemblées évangéliques de Montbéliard, Belfort et Besançon.

La première de cette comédie musicale s’est jouée le 5 mai dernier, à guichets fermés, à Rueil-Malmaison.

Photo DR

L’autre Passion

Si la Compagnie des Actes, spécialisée dans le spectacle vivant à dominante religieuse, existe depuis vingt ans, cette dernière production en date est clairement sa plus ambitieuse. D’abord en taille : trente-huit comédiens, tous des amateurs de haut niveau, sont sur la scène. En comptant l’imposante équipe technique, plus de cinquante personnes assurent ici la représentation. Les costumes (d’époque) sont signés par un professionnel, Romain Marciniak. Ensuite, il s’agit là d’une comédie musicale, avec une quinzaine de chansons originales, écrites et scénarisées par Carolyn Charbonnier. L’histoire, mise en scène par Myriam de Beaurepaire ? Celle d’une famille juive dans la Palestine des années 30 après notre ère. Elle va rencontrer Jésus et décider de le suivre… Construit de manière chronologique, sous forme de tableaux, le spectacle se base sur les récits des quatre évangiles. « Mais nous ne sommes pas dans le prosélytisme », insiste Dan Hoang.

Les premières représentations ont remporté un beau succès. De même que le documentaire, tourné par la troupe lors de l’élaboration de la comédie musicale. Tout récemment, le film a même été sélectionné et retenu parmi 32 propositions (sur 4 000 candidatures) au festival du documentaire de Castel Gondolfo (la résidence d’été des papes) en Italie. À cette occasion, la troupe a d’ailleurs rencontré, entre autres, Jim Caviezel (Jésus dans « La Passion » de Mel Gibson, et Luc dans « Paul, apôtre du Christ »).

À Sochaux, la représentation sera suivie et accompagnée par une présentation du SEL. Cette association protestante de solidarité internationale vient en aide, dans vingt-trois pays, aux populations en situation de pauvreté. Elle parraine notamment des enfants. Une autre forme de don de soi.

Sophie DOUGNAC

Le choix de Sochaux

« Jésus, le Don d’une Vie » est donc la troisième représentation de la Compagnie des Actes, installée en région parisienne. La troupe se déplace dans le Doubs en raison de l’engagement de Pierre Netillard, le président de Radio Oméga. Qui a déjà lui-même proposé deux spectacles religieux (2000 et 2005) à la Mals et est aussi le père d’un des comédiens. « Jésus, le Don d’une Vie », le 17 novembre à 20 h à la Mals, spectacle à partir de 8 ans. Tarifs : 18 € adultes, 14 € enfants (8-12 ans).
Renseignements et réservations en ligne : www.ledondunevie.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.